Agenda
Transit
du 23 mai au 29 juin 2019
Marathon des mots
Le samedi 29 juin 2019 à 11 h
Horaires et contact
La Gazette
Vivre à PechabouTalents d'ici Gilles Laffargue Imprimer cette page Google+ Facebook
 

Gilles Laffargue

 

Gilles Laffargue :

Si vous voulez rencontrer Gilles Laffargue, faites un petit tour un samedi matin du côté du parc du Merlet et plus précisément encore, du côté du marché bio…

Si vous voulez rencontrer Gilles Laffargue, faites un petit tour un samedi matin du côté du parc du Merlet et plus précisément encore, du côté du marché bio…Longez le terrain de beach volley,  passez devant les étals colorés, celui de Philippe et Martine qui s’affairent à distribuer les paniers de légumes, contournez les poulets, dépassez les charcuteries espagnoles de Laurent, et là, au fond, vous  verrez une petite     maison     en    bois :     c’est     la  « Guinguette », vous êtes presque arrivé… Avancez-vous au comptoir et demandez un café (bio, comme il se doit), vous verrez alors dans la maisonnette un visage rayonnant  s’éclairer d’un beau sourire, c’est celui de Gilles, vous êtes arrivé…


« Je suis la cheville ouvrière du marché bio, dit-il avec modestie et humilité, mais le marché bio ce n’est pas moi, c’est Stéphane, Carine, et Eric. Moi je me contente de les aider parce que j’y crois, parce que pour moi c’est important que ce marché existe et qu’il continue à exister…».


Gilles Laffargue est toujours modeste… Pourtant depuis plus de 4 ans, depuis le premier marché, il est toujours fidèle au poste, très tôt le samedi matin, pour préparer ce rendez-vous hebdomadaire avec les Pechabboliens.
Discret et pudique, il ne se met jamais en avant mais il est cependant de ces hommes qu’il est bon parfois de mettre en lumière, parce que justement, ils sont remarquables…


 « Je suis gascon, dit-il fièrement, mes parents étaient tous deux paysans et possédaient une petite propriété à côté de Lupiac dans le Gers. Mon père  m’a poussé à faire des études car il savait que l’avenir à l’époque était aux grandes exploitations agricoles et que la nôtre ne pourrait à terme me faire vivre avec une famille. C’était un homme clairvoyant. Il m’a poussé hors du nid et il a bien fait. Même si cela a été dur pour moi de partir, de laisser mes amis au pays reprendre les exploitations familiales, il m’a ouvert les portes sur le monde et je l’en remercie. Je suis parti faire l’Ecole Supérieure de Fonderie de Vierzon. Une fois mon diplôme en poche, je suis bien vite redescendu dans le Sud. »


C’est en 1979 qu’il s’installe avec son épouse à Castanet. Il est alors chef d’atelier dans une fonderie à Toulouse. Son retour à la terre, Gilles le fait par la petite porte : il obtient un des premiers jardins familiaux de Castanet.  «Une bouffée d’oxygène ce jardin, une vraie passion. Dès que j’avais un petit moment j’allais m’y ressourcer en grattant la terre, déconnecté du reste du monde, et quel plaisir ensuite d’y récolter les fruits de mon travail… J’y retrouvais des sensations de mon enfance, savourant la tranquillité et l’apaisement que l’on ressent quand on travaille la terre - on se sent en harmonie avec la nature qui nous entoure.»
En 1989, quand le projet de lotissement des « Hauts de  Pechabou » voit le jour, Gilles et sa femme habitent Castanet depuis déjà 10 ans. Leurs enfants sont encore petits et ils décident alors de réserver un terrain dans ce petit village encore campagnard perché sur la colline, « comme mon village natal ».
Changement de vie pour la famille et de vie professionnelle pour lui : il devient responsable de production  méthode  et    bureau     d’étude : il conçoit, réalise, fabrique des pièces très spécifiques en alliage léger coulé pour l’aéronautique. En contact direct et constant avec les clients, il élabore avec eux le plan de la pièce, les outillages spécifiques, l’ébauche fonderie pour créer le prototype et passer ensuite à la fabrication en série.
Méticuleux, précis, Gilles a le goût du travail bien fait. Loin des honneurs et des dorures (il refuse trois fois la médaille du travail), sa plus grande récompense est la satisfaction de ses clients et le plaisir  de participer à son échelle à l’envol de ces  beaux oiseaux à grandes ailes, les avions. « Je me suis vraiment régalé et accompli dans mon travail. Maîtriser un projet du début à la fin me passionnait et j’étais comblé lorsque l’aboutissement était un succès.».


Gilles est à la retraite depuis peu lorsque, dans sa boîte aux lettres, il découvre un flyer annonçant une réunion d’information pour le lancement d’un marché bio à Pechabou. Interpellé, c’est sans hésiter qu’il se rend au rendez-vous.
Le projet démarre à peine et il répond aussitôt présent à l’appel lancé par Stéphane aux bénévoles qui souhaiteraient s’engager dans l’aventure…« Cette idée a été pour moi comme un coup de tonnerre, la cause était formidable car manger bon et sain a toujours été pour moi essentiel. Et puis aussi, tout ce qui me passionnait était dans ce projet. Je pensais avoir un peu d’expérience et quelques qualités pour pouvoir aider ces jeunes motivés et plein  d’énergie,    j’ai  foncé tout de suite ! Je crois que c’était aussi pour moi une autre façon de rester en contact avec la terre, d’aider des petits producteurs qui travaillent en respectant la nature, une manière aussi je pense d’être fidèle à la mémoire et aux valeurs de mes parents… ».


Derrière le comptoir de la Guinguette, Gilles regarde avec bienveillance gambader les bambins à travers les étals, caracoler dans le parc du Merlet sur le dos des ânes, pendant que leurs jeunes parents se retrouvent et font leurs courses pour la semaine. Lui qui pensait que le marché bio séduirait surtout ceux de sa génération qui ont su enfant ce que c’était que bien manger, avec des produits frais et sains, il a été agréablement surpris.
« C’est une belle victoire cette jeunesse qui montre l’exemple, c’est plein d’espoir ! Le monde est en train de changer… »
Voilà ce que pense Gilles, paisiblement, en coulisse…  

Médiathèque
■ Actualité
■ Club lecture
■ Atelier d'écriture
■ Animations
■ Café des parents

■ Horaires
■ Contactez-nous
En un clic
● Associations
● Publications
● La Lorgnette
● Carte interactive
● Revue de presse
Pratique
● Paiement en ligne
● Vos démarches
● Urgences & défibrillateurs
● Marchés publics
               
cosix