logo-pechabou-header

Lutte contre le gaspillage : le restaurant scolaire de Pechabou s’équipe

Gaspillage alimentaire et traitement des biodéchets, le restaurant scolaire de Pechabou se mobilise et s’équipe… 

La valorisation de la matière organique est un des axes inscrits dans le plan d’action du projet alimentaire de territoire dans lequel la commune est engagée avec le Sicoval. Elle a pour but d’éviter les gaspillages, réduire les volumes de déchet, valoriser la matière organique résiduelle, sensibiliser et accompagner. 

Il est connu que notre gaspillage alimentaire est en lien direct avec nos choix de consommation, mais dépend également des actions de tri sélectif de nos déchets. Il en est ainsi dans nos foyers, mais également dans la restauration et qui plus est dans la restauration scolaire. 

Alors que l’ADEME évaluait dès 2020¹, le gaspillage alimentaire à 120 g par personne en école élémentaire, une action d’évaluation au restaurant scolaire de Pechabou a été menée entre 2018 et 2020. Cette étude² a permis de sensibiliser la communauté scolaire et d’induire une meilleure compréhension du gaspillage alimentaire. Au-delà de l’analyse du type de denrée faisant l’objet de rejets par les enfants et de son impact sur la conception des menus, l’étude a laissé apparaître quelques voies d’amélioration dans le fonctionnement du restaurant. 

Grâce à une forte implication du personnel municipal en charge de la restauration, les premières actions de réduction du gaspillage alimentaire ont pu être expliquées aux élèves. Les habitudes de tri sélectif en fin de repas ont été modifiées et optimisées en y associant un visuel facilement identifiable par les élèves. Elles sont maintenant devenues un réflexe et pour aller au-delà, la commune vient d’investir dans des moyens qui permettront maintenant de séparer les déchets alimentaires afin de les valoriser par compostage ou méthanisation après collecte. 

Nous avons recherché les équipements adaptés à la restauration scolaire qui pouvaient être aussi des outils pédagogiques pour les élèves : composteur ou collecteur. Aller jusqu’au compostage in situ aurait été un outil pédagogique intéressant pour en faire un exemple de valorisation de nos biodéchets, mais un composteur ne peut fonctionner que s’il est alimenté et entretenu tout au long de l’année. Or ce n’est pas le cas en restauration scolaire. Nous avons donc choisi la collecte sélective en container spécifique. Pour cela, le restaurant scolaire s’est équipé d’une table de tri sélectif permettant de séparer les biodéchets alimentaires, des contenants et emballages plastiques et des serviettes en papier non compostables. En fin de service, les bacs de récupération de la table de tri sont ensuite dirigés vers un container-collecteur de biodéchets qui viendra s’ajouter aux conteneurs d’ordures déjà existants. Un contrat de collecte bihebdomadaire sera établi avec le Sicoval dès la rentrée scolaire. 

La collecte des déchets alimentaires pour les particuliers ? Une phase test³ est en cours 

Afin de proposer une solution pour tous, le Sicoval a lancé fin 2023 une phase de test de collecte séparée des déchets alimentaires sur 6 communes du territoire (Auzeville-Tolosane, Baziège, Castanet-Tolosan, Escalquens, Montgiscard et Ramonville-St-Agne). Un premier bilan sera fait fin 2024. 

 


1 – Rapport ADEME 2020 https://agriculture.gouv.fr/restauration-collective-la-reservation-de-repas-experimentee-pour-lutter-contre-le-gaspillage
2 – Compte rendu du projet global de réduction du gaspillage alimentaire à la cantine scolaire de Pechabou, Sicoval, Mairie de Pechabou, LEC et Association Pro-portion, 2019.
3 – SICOVAL – Transformons nos biodéchets en ressource https://www.sicoval.fr/habiter/gerer-et-reduire-ses-dechets/transformons-nos-biodechets-en-ressource/